(Photos) Un Marocain sacré meilleur innovateur du monde arabe

Après des mois passés à construire, tester et développer une technologie innovante, Youssef El Azouzi a été sacré meilleur innovateur du monde arabe lors de la Grande Finale de la Saison 11 de « Stars of Science ». Grâce à son expertise technique et à son sens aigu des affaires, le médecin marocain de 27 ans a su convaincre le jury et le public.




Les fans de l’émission ont soutenu les trois finalistes, les yeux rivés sur leurs écrans, attendant le verdict avec impatience. Les notes des finalistes ont été calculées en combinant le vote du jury et le vote en ligne du public.

Youssef pouvait à peine contenir son excitation lorsque Khalid Al Jumaily, animateur de l’émission, a annoncé que son Stent modulateur de flux avait obtenu la meilleure note, soit 93,8 points au total, lui rapportant le prix de 300 000 dollars. Son invention vise à aider les patients atteints d’insuffisance cardiaque en assurant une circulation efficace du sang vers le cœur.






« Je suis abasourdi. Avoir la possibilité de sauver des vies est une bénédiction de Dieu. Je remercie chaque personne qui a cru en moi tout au long de cette compétition. Je peux dire sans réserve que ce n’est que le début » a déclaré Youssef. « Ma famille m’a soutenu dès le début et ma mère est même devenue le tout premier investisseur de mon projet. Je tiens à les remercier tout particulièrement, ainsi que Stars of Science, car ils ont cru en moi et ont changé ma vie ! »

Nuha Abu Yousef, médecin jordanienne, a obtenu la deuxième place et a reçu un prix de 150 000 dollars. Son Autocollant pour paupières tombantes, créé pour aider les patients atteints de paralysie faciale à reprendre le contrôle de leurs paupières à travers de légères impulsions électriques, a obtenu un total de 42,9 points. De son côté, l’ingénieur qatari Abdulrahman Saleh Khamis est arrivé troisième avec un total de 40,3 points pour son Tapis de prière éducatif interactif qui aide les enfants musulmans et les personnes récemment converties à l’Islam à apprendre leurs prières. Il a reçu un prix de 100 000 dollars pour poursuivre le développement de son invention.






L’épisode d’hier soir a marqué la fin d’une onzième saison réussie pour l’émission à l’initiative de la fondation du Qatar, qui a introduit un nouveau format cette année tout en continuant à mettre l’accent sur l’autonomisation des jeunes innovateurs arabes. Khalid Aboujassoum, ancien candidat et grand gagnant de la Saison 4, s’est joint à Khalid Al Jumaily pour co-animer l’épisode de la Grande finale.

Cette saison, tous les participants se sont affrontés en groupe jusqu’à chaque élimination, tout en travaillant sur leurs inventions dans un espace d’innovation partagé, favorisant ainsi un environnement de collaboration qui facilite l’échange d’idées et de connaissances.






Mayan Zebeib, directrice de la communication à la Fondation du Qatar déclare : « Stars of Science s’attend toujours à ce que les innovateurs fassent preuve d’excellence technique et scientifique. Chaque année, ils repoussent leurs limites et continuent d’étonner le public avec des inventions qui ont un impact direct sur notre vie quotidienne ».

« Les participants de la saison 11 rejoignent une communauté accomplie d’innovateurs qui ont marqué le monde arabe et au-delà. Nous félicitons Youssef pour son incroyable réussite, et nous suivrons de près les futurs succès de l’ensemble des candidats. »

Les jeunes arabes du monde entier qui estiment avoir une idée susceptible d’améliorer la vie de leur communauté et au-delà sont encouragés à postuler pour avoir la chance de développer leur innovation lors de la Saison 12 de « Stars of Science ».






Les candidatures en ligne se clôtureront le 31 décembre 2019 et doivent être déposées sur le site officiel de « Stars of Science » www.starsofscience.com.

Stars of Science, la première émission du monde arabe dédiée à l’innovation, est une initiative de la Fondation du Qatar (QF). L’émission, qui allie éducation et divertissement, offre aux innovateurs arabes la possibilité de développer des solutions technologiques qui bénéficient à leurs communautés, à leur santé ou leur mode de vie, et qui contribuent à préserver l’environnement.

Au cours d’un processus de neuf semaines, les participants doivent prouver l’efficacité de leurs solutions au sein d’un espace d’innovation partagé, lors d’une course contre la montre et avec l’appui d’une équipe d’ingénieurs et de développeurs produits expérimentés. Un jury d’experts évalue et élimine les candidats chaque semaine lors des étapes de prototypage et de validation. Les quatre derniers finalistes en lice s’affronteront pour remporter une part de 600 000 dollars américains qui leur permettra de financer le lancement de leur projet. La part de chacun sera déterminée en fonction de la note attribuée par le jury et le vote en ligne du public.




>> A lire aussi: