Du nouveau dans l’affaire de la femme forcée d’accoucher dans la rue

La diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux montrant une femme de Sefrou accouchant devant les portes du CHU Hassan II de Fès a provoqué l’ire de Khalid Ait Taleb, le ministre de la Santé. Celui-ci n’a pas hésité à suspendre temporairement le gynécologue-obstétricien Abdesslam El Bekkali de l’hôpital provincial de Sefrou.




Après avoir visionné cette vidéo, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb a diligenté une enquête, rapporte Le360. Cette enquête a révélé que la femme enceinte a été orientée vers le CHU de Fès au lieu du service de maternité de Sefrou. Grosse erreur.

Face à la situation, le ministre de la Santé a adressé un courrier au directeur régional de la Santé de Fès, pour lui notifier la suspension temporaire des fonctions du gynécologue-obstétricien Abdesslam El Bekkali. Toutefois, celui-ci continuera à percevoir son salaire.

La prochaine étape ? Conformément à l’article 73 du règlement intérieur de la fonction publique, Abdesslam El Bekkali sera présenté devant le conseil disciplinaire.




>> A lire aussi: