La DGSN renforce son dispositif pour sécuriser les établissements scolaires

La DGSN a ordonné un déploiement des forces de police dans les environs des écoles. La présence de la police sera permanente et des rondes seront organisées régulièrement avec pour objectif de lutter contre le trafic de drogue et la délinquance.




La Direction générale de la sûreté nationale muscle son dispositif de sécurité dans le périmètre des établissements scolaires.

C’est ainsi que la DGSN vient d’alerter toutes ses antennes dans toutes les provinces et préfectures du Royaume, pour relever le niveau de sécurité aux alentours des écoles et y assurer une présence permanente des éléments de la police.

Par cette opération, la DGSN cible particulièrement le trafic de drogue ainsi que les actes indécents et les délits, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghrebia dans son édition du week-end des 9 et 10 novembre.

La circulaire adressée, en ce sens, aux services extérieurs de la DGSN, insiste sur une présence permanente des brigades de la police et le renforcement des rondes pendant les heures d’entrée et de sortie des élèves et du staff pédagogique.

Le document incite également les services de sécurité à multiplier les opérations de ratissage dans l’environnement des établissements scolaires pour traquer les individus qui font l’objet de mandats de recherche.




La police est également appelée à lutter contre toute forme de délinquance dans l’entourage des écoles.

Ces directives, souligne le quotidien, interviennent après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo montrant des adolescents, filles et garçons, en train d’inhaler de la colle près d’un établissement scolaire à Béni Mellal.

Ces adolescents, tous mineurs, ont été identifiés, puis interrogés par la police, précise le quotidien. L’enquête qui a été ouverte a abouti à l’arrestation de leur fournisseur. Mais ce n’est pas tout.

L’incident a défrayé la chronique locale, relève Al Ahdath Al Maghrebia, et a même pris une dimension nationale au point qu’un député a soulevé le sujet au Parlement lors de la dernière séance des questions orales.

Dans sa question orale adressée au ministre de l’Intérieur, le député du PAM, Hicham Sabri, a ainsi souligné que ce phénomène prend de plus en plus d’ampleur dans le voisinage des collèges et des lycées.

Cela d’autant, insiste-t-il, que cette substance se vend à des prix très bas dans des commerces, sans aucune restriction.




Or, relève-t-il cité par Al Ahdath Al Maghrebia, les analyses effectuées par les spécialistes sur cette colle confirment qu’il s’agissait bien d’une substance psychotrope, dont l’inhalation a des répercussions dévastatrices sur la santé.

Par ailleurs, le quotidien a rappelé que, lors de la présentation de son bilan au titre de l’année 2018 ainsi que son programme d’action pour 2019, la DGSN avait indiqué, fin 2018, que 3.015 délits avaient été commis aux abords des écoles durant cette année.

Les interventions des services de police ont permis l’arrestation de 3.102 individus, dont 587 mineurs, et la saisie de 6.493 kg de chira et 143 comprimés psychotropes.

En outre, selon des rapports transmis au ministère de l’Intérieur et à la DGSN, il a été noté que la présence sécuritaire dans l’environnement des établissements scolaires a eu pour conséquence une baisse palpable du trafic de drogue, du harcèlement et du vol sous la menace d’arme blanche.




À lire aussi: