Galère et retour à la réalité pour le champion de Taekwondo qui a jeté sa médaille

Le champion marocain de Taekwondo, Anouar Boukharsa, contrairement aux rumeurs, vit toujours dans l’illégalité en Espagne, en attendant d’avoir le précieux sésame pour circuler librement.




L’athlète qui a fait le buzz dans une vidéo en jetant sa médaille de champion national de Taekwondo a pu rejoindre clandestinement l’Espagne à bord de l’embarcation de la mort, sauf qu’il n’est pas encore au bout de ses peines.

L’autre challenge à affronter est de rester dans ce pays d’adoption en obtenant les documents légaux.

Selon Hespress, l’athlète tente toujours d’entrer en contact avec « une association pour l’aider à s’adapter à son nouveau milieu ». Bourkhasa traverserait des conditions « très difficiles ».

Sans soutien mais vivant désormais auprès de sa sœur dans la région de Granada, le champion aux nombreuses médailles est toujours dans l’attente de terminer les démarches auprès du Consulat du Maroc à Madrid pour l’obtention d’un passeport, a-t-il indiqué à la même source.




Il réfute toutefois les rumeurs selon lesquelles il aurait acquis la nationalité espagnole et vivrait normalement en Espagne. « C’est un mensonge. Je suis toujours seul sans passeport et je ne possède pas de documents administratifs, ce qui me rend anxieux ».

Même s’il regrette d’avoir fait tant de buzz avant de rejoindre l’Espagne, il ne regrette pas son choix de quitter le Maroc et critique la marginalisation, aussi bien matérielle que morale, qui touche les champions au Maroc.

« Je regrette d’avoir perdu beaucoup de temps au Maroc. Et, tout le buzz n’a donné aucun résultat et aucune association ne m’a contacté pour effectuer les procédures administratives. Je n’aurai pas dû faire tout ce buzz ».




>> A lire aussi: