(Vidéo) Quand Boumediene donnait raison à Hassan II

En 1976, l’ancien président algérien Houari Boumediene (1965-1978) s’est exprimé devant ses gouverneurs et ses ministres en 1976. Il a vanté les mérites et les choix politiques du Roi Hassan II concernant l’achèvement de la décolonisation notamment sur la gestion de la question du Sahara marocain.




Pour rappel, en 1974, Boumédiène a même proposé une aide militaire algérienne en cas de conflit armé avec l’Espagne, mais il a radicalement changé de position dès l’annonce de la Marche Verte en optant pour le soutien au Polisario.

Lors du sommet arabe d’octobre 1974 à Rabat, le président algérien a déclaré que «Le problème du Sahara concerne le Maroc et la Mauritanie. L’Algérie soutient les deux Etats et la libération de chaque pouce de la terre non seulement au Sahara occidental, mais également à Sebta et Melilla et à toutes les îles demeurant sous l’occupation espagnole».




Dans son livre «La mémoire d’un roi» d’Eric Laurent, Hassan II avait rapporté la colère de Boumediene quand il apprendra l’organisation de la Marche Verte. «Il était dans un état anormal, déclarant que  »c’est une folie de réunir 350 000 personnes et de contrôler la situation, surtout que cela se passe sur les frontières avec mon pays et donc je suis concerné »», poursuit le souverain.

D’ailleurs, l’accord de Madrid du 14 novembre 1975 entre l’Espagne, le Maroc et la Mauritanie irritera davantage l’Algérie, qui déclarera officiellement son soutien au Front Polisario et sa «RASD» autoproclamée le 27 février 1976 depuis Tindouf.









>> À lire aussi:

https://www.lepetitjournalmarocain.com/2019/10/28/le-president-algerien-par-interim-reitere-son-soutien-au-polisario