Un policier mis en examen pour avoir séquestré et violé une femme

Poursuivi pour kidnapping, séquestration et viol, un policier a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête conduite sous la supervision du Parquet général près la Cour d’Appel de Rabat.




L’agent a été intercepté à un barrage de police à l’entrée de Rabat, suite à des cris d’appel au secours lancés par une personne qui l’accompagnait.

Interrogée, la jeune femme a déclaré avoir été kidnappée et séquestrée par son compagnon après qu’il a abusé d’elle, sous la menace de son arme de service.

Interpellé puis conduit au siège de la Police judiciaire, le policier, qui était dans un état d’ébriété avancée, a démenti en bloc les allégations de la jeune femme qu’il a accusée de manipulation.




Selon le quotidien Assabah, la victime était en réalité la petite amie du suspect. De peur d’être prise en flagrant délit d’adultère, elle aurait monté ce stratagème afin d’échapper au contrôle policier.

En attendant la fin de l’enquête ordonnée par le Parquet général, l’individu, maintenu en garde à vue prolongée, risque, une condamnation pour adultère, conduite en état d’ivresse et ivresse publique, ajoute le quotidien.




>> A lire aussi: