Les services de sécurité marocains traquent des individus dangereux dans le nord

Les services de sécurité marocains effectuent des traques d’individus qualifiés de dangereux dans les forêts du nord. Qui sont ces personnes activement recherchées ?




Quelques jours après le démantèlement de la cellule terroriste de Tamaris et l’arrestation de tous ses membres, les services de sécurité marocains poursuivent leurs actions pour neutraliser les personnes considérées comme dangereuses.

C’est dans cette optique que des opérations de ratissage ont été lancées dans le nord du pays, rapporte le quotidien Al Massae dans son édition du week-end des 2 et 3 novembre.

D’après les sources du quotidien, ces individus activement recherchés seraient impliqués dans des affaires de traite d’êtres humains, dans des réseaux criminels ou pour leurs liens présumés avec le terrorisme.




Pour les neutraliser, précisent les sources du quotidien, des opérations de ratissage, ayant mobilisé des centaines d’éléments des forces auxiliaires et de gendarmes, ont été effectuées dans les forêts jouxtant le préside occupé de Sebta.

Ces opérations qui ont duré toute la semaine dernière ont démarré tard dans la nuit afin de surprendre les personnes recherchées et d’éventuels terroristes.

Dans ces endroits où sont également réfugiés des immigrés subsahariens, les services de sécurité ont mobilisé des hélicoptères et des chiens d’assaut.




Les sources du quotidien ont fait savoir que cette mobilisation se poursuivra afin de repérer les refuges aménagés par les personnes recherchées.

Cette opération est la deuxième du genre, font remarquer les sources du quotidien, après un premier déplacement des éléments du bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) dans la région à la recherche d’un accusé recherché pour ses liens avec le terrorisme et qui se serait retiré dans une zone montagneuse.

Elle intervient après des campagnes de lutte contre la criminalité menées dans plusieurs grandes villes du pays.




À lire aussi: