(Vidéo) Un message raciste met la Compagnie de Transports au Maroc dans l’embarras

La Compagnie de transports au Maroc (CTM) est dans l’œil du cyclone. La compagnie est accusée de racisme, de ségrégation et de délit de faciès sur les réseaux sociaux.




Ceci après la diffusion d’une note qui lui a été attribuée. Cette dernière annonce qu’il est strictement interdit, “suite aux instructions des autorités”, de vendre des billets à des Subsahariens. Sauf si ces derniers “justifient une résidence ou un passage régulier au Maroc”.

Après le tollé provoqué par cette affiche, la CTM, accusée de racisme, de ségrégation et de délit de faciès sur les réseaux sociaux, est sortie de son silence pour démentir les faits.

“La Compagnie de Transport au Maroc (CTM) dément ces faits et déclare que cette note n’est pas un document de la CTM et qu’aucune annonce ou avis de ce type n’a été émané de la direction générale de la compagnie», a-t-elle notamment expliqué.




Cependant, cette note aux relents racistes semble bel et bien émaner de la compagnie.

Dans une vidéo tournée par un ressortissant subsaharien et parvenue à notre rédaction, on peut clairement voir l’affiche en question collée sur une vitre d’une agence CTM. Selon l’auteur de la vidéo, il s’agit d’une agence CTM à Rabat.

“Suite aux instructions des autorités, il est strictement interdit de vendre des billets CTM aux Africains qui ne justifient pas une résidence ou un passage régulier au Maroc (carte de résident) surtout vers les destinations Nord: Tanger, Tétouan, Al Hoceima, Nador, Oujda et Laayoune…”, peut-on lire sur l’affiche, qui précise que les chargés de clientèle doivent vérifier les papiers de “cette catégorie de voyageurs” au moment du pointage.







À lire aussi: