France: un comédien marocain condamné à de la prison avec sursis

Abdelfattah Jaouadi a été condamné par le Tribunal correctionnel de Grenoble à six mois de prison avec sursis, le vendredi 18 octobre 2019. Il était reproché à l’humoriste marocain d’avoir usé de violences conjugales et de menaces de mort envers sa compagne.




Les faits remontent au 12 septembre, la date où l’humoriste marocain avait été arrêté à Échirolles, pour des soupçons de viol.

Il n’en fallait pas plus pour susciter une vive polémique sur les réseaux sociaux, voire une avalanche de dénonciations dans les médias marocains.

L’humoriste « rendait visite à ses enfants » au domicile de leur mère à Échirolles près de Grenoble.

Placé sous contrôle judiciaire, Abdelfattah Jouadi, 39 ans, comparaît finalement devant le tribunal pour deux chefs d’inculpation : « menaces de mort réitérées sur conjoint » et « violences habituelles ».

Des faits qui auraient été commis de mai à septembre 2019. L’humoriste écope de 6 mois de prison avec sursis.




À lire aussi: