Immigration irrégulière: L’Espagne (très bien) protégée par le Maroc

L’Espagne a réussi à réduire de moitié les flux de migrants clandestins qui sont arrivés au cours de cette année sur son territoire, grâce à la coopération avec le Maroc, souligne le journal espagnol El Pais.




Le nombre de migrants clandestins arrivés, par voies maritime et terrestre, en Espagne a atteint, du 1er janvier au 14 octobre, 24 159 personnes, en baisse de 50,3% par rapport à la même période de l’année précédente, fait savoir la publication, citant des données du ministère espagnol de l’Intérieur, notant que cette régression s’explique en grande partie par « le rôle important que joue le Maroc pour freiner les flux de migrants » clandestins.

« Les efforts préventifs des autorités marocaines restent efficaces et essentiels pour expliquer la forte baisse du nombre de migrants clandestins arrivés en Espagne en 2019.




Ces efforts incluent, entre autres, la prévention de milliers de départs de migrants par voie maritime et le sauvetage de 10 700 migrants », souligne le média espagnol, qui cite un rapport interne de la Commission européenne auquel il a eu accès.

« La participation du Maroc a été décisive, étant donné que l’Espagne est devenue en quelques mois, la principale voie d’immigration clandestine en Méditerranée », relève la publication, affirmant que « la collaboration avec le Royaume constitue un modèle à suivre pour contenir l’immigration clandestine et lutter contre les mafias ».




À lire aussi: