France: inquiétude du CFCM quant à la stigmatisation qui vise les musulmans

Le Conseil français du Culte musulman (CFCM) a exprimé son inquiétude et sa consternation face à la virulence des débats sur le voile ou les propos tendant à faire croire que tous les musulmans sont des radicaux.




Lundi, à la réunion du Conseil français du Culte musulman, à la Grande mosquée de Paris, l’inquiétude était visible à cause de l’actualité alimentée chaque jour davantage par des actes dirigés contre les musulmans de France, sous le couvert du respect de la laïcité et de la lutte contre la radicalisation et le terrorisme.

Le CFCM exprime « sa consternation sur les réactions hystériques sur la question du voile des musulmanes qui le portent sans être en infraction avec la loi républicaine, sans provocation ni prosélytisme », demandant « instamment » aux autorités « de faire respecter les règles de droit ».

L’instance dénonce la stigmatisation et la publication de documents et de propos tendancieux qui tiennent à prendre les musulmans pour des personnes à éviter. Le CFCM demande la même liberté d’exercice de culte, accordée aux autres religions reconnues.

Néanmoins, dans ce climat de suspicion, de doutes, de propos blessants, le Conseil s’est dit un peu rassuré par la teneur qu’Emmanuel Macron a gardée, juste après l’attaque perpétrée à la Préfecture de Police.




Un discours dans lequel il propose « d’établir une société de vigilance et non du soupçon qui corrode ». « Ce n’est en aucun cas un combat contre la religion mais contre son dévoiement », avait-il déclaré.

L’instance, actuellement dirigée par le Recteur de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, affirme avoir « toujours dénoncé fermement les pratiques contraires aux règles de paix et de tolérance prônées par l’islam et, particulièrement, les actions criminelles perpétrées en son nom ».

Le CFCM dit s’être « très vite engagé dans la lutte contre toute forme de radicalisation », en citant son projet de Charte de l’Imam, qui rappelle « les obligations de tous les ministres du culte musulman ». Une rencontre avec le Ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, est prévue ce vendredi 18 octobre.




À lire aussi: