Démission de Salaheddine Mezouar suite à ses propos sur l’Algérie

Le Ministère des affaires étrangères vient de désavouer publiquement le Président de la Confédération générale des entreprises du Maroc, Salaheddine Mezouar, suite à sa déclaration sur la situation interne en Algérie.




Ce comportement, qualifié par le Ministère d’irresponsable et d’irréfléchi, interroge la classe politique et l’opinion publique sur sa réelle motivation et son timing, précise le communiqué.

Pour le ministère, la CGEM « ne peut en aucune manière se substituer au Gouvernement de Sa Majesté le Roi en prenant position vis à vis les affaires internationales, et en particulier la situation dans le pays voisin », précisant que la position du Royaume à cet égard est fixe et claire.

Le communiqué conclut que « le Maroc a, en réalité, choisi de ne pas intervenir dans les affaires de l’Algérie, en s’abstenant de tout commentaire. Le pays n’a aucun intérêt à s’immiscer dans la situation interne du pays voisin ni à la commenter ».

Par ailleurs, le patron des patrons et ex-ministre des Affaires étrangères a justifié sa démission par des « contraintes personnelles majeures », selon un courrier aux membres du CGEM.




>> A lire aussi: