Nasser Bourita remet un message royal au Pape

Le Pape François a reçu, samedi 5 octobre, un message écrit du Roi Mohammed VI remis par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita.




Le Pape François a reçu samedi, 5 octobre, un message écrit ddu Roi, Amir Al Mouminine, annonce le ministère des Affaires étrangères et de la coopération.

Le message royal a été remis par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, au cours d’une audience auprès du Pape François, au siège du Vatican.

Outre M. Bourita, ont assisté a cette audience, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Taoufiq, et l’Ambassadeure du Roi au Vatican, Mme Rajae Naji.

Une déclaration de Nasser Bourita
La délégation marocaine s’était rendue au Vatican pour prendre part au Consistoire tenu, samedi 5 octobre pour marquer l’élévation, par le Pape François, de 13 nouveaux cardinaux, dont M. Cristóbal López Romero, qui officiait jusque là comme archevêque de Rabat.




Dans une déclaration après cette cérémonie et après l’audience accordée par le Pape, Nasser Bourita a indiqué que le message royale « a réitéré la satisfaction de Sa Majesté le Roi, Amir Al Mouminine, de la Visite du Pape François au Maroc les 30 et 31 mars 2019, isite historique par sa symbolique, son déroulé et ses résultats ».

« La décision du Pape François d’élever l’archevêque de Rabat à la haute dignité de cardinal, intervient dans la suite de lavisite historique du Souverain pontife, et inscrit dans la durée, la convergence des deux Souverains sur les idéaux de la foi agissante, du vivre-ensemble, de la compassion, de la co-connaissance et du service des plus démunis.

« Le Maroc a, ainsi, été à l’honneur dans ces cérémonies, à travers l’élévation de l’archevêque de Rabat. Mgr López Romero a passé plus de 10 ans au Maroc, durant lesquelles il s’est imprégné d’une connaissance intime de notre pays et de sa culture ouverte et humaniste, et a été témoin de son islam modéré et tolérant.

« Le cardinal saura, assurément, au sein du collège des cardinaux, être porteur non seulement d’un message de foi, mais aussi d’un message d’ouverture et de co-connaissance ».




>> A lire aussi: