L’Université Al Akhawayn récompense les cinéastes en herbe

Plusieurs courts-métrages ont été primés en clôture de la 5e édition du Festival de court-métrage de l’Université Al Akhawayn (UAI), placée sous le signe «La voie de la jeunesse».




Lors de la cérémonie de clôture de cette manifestation (1-3 octobre), les organisateurs ont dévoilé les noms des vainqueurs des prix du public et du jury dans les trois catégories de la Compétition nationale estudiantine du court-métrage, à savoir le film documentaire, la publicité et la fiction.

Ainsi, Mouad Mabrouk de l’Université Al Akhawayn et Ousmane Cissokho de L’École supérieure des arts visuels ont remporté respectivement les prix du public et du jury pour leurs documentaires «Silver Threads» et «Indétectable», indique un communiqué de l’UAI.

Dans la catégorie Publicité, les prix du public et du jury ont été octroyés respectivement à Romy Boutin St-Pierre et Ingrid Taveras (Al Akhawayn).

Quant à la fiction, Abdallah Mounir et Camila Messari de l’Université Al Akhawayn ont décroché le prix du public pour leur film «Blind Love». Celui du jury est revenu à Hamza Makdoum et Reda Sabor de l’Institut spécialisé du cinéma et de l’audiovisuel pour «The Waiting».




Le jury a départagé lors de cette édition 24 films, choisis parmi 39 ayant représenté huit écoles marocaines.

Selon l’UAI, cette manifestation, «première » compétition estudiantine de court-métrage au Maroc, a été l’occasion pour les étudiants de faire étalage de leur talent cinématographique en présentant des courts-métrages en différentes catégories.

En marge du Festival, ont été organisés des master-class et des ateliers thématiques encadrés par des réalisateurs reconnus dans le domaine du septième-art.

Cette année, «Al Akhawayn short film festival» a été marqué par la projection du film «Achoura », du talentueux Talal Selhami, qui a à son actif de nombreuses distinctions.

Quant à la traditionnelle table-ronde du Festival, elle a été consacrée à la thématique centrale de cette édition -«La voix de la jeunesse»-, et a réuni une pléiade de professionnels, d’acteurs, de réalisateurs et de critiques.

Trois ateliers ont été, également, au programme, en l’occurrence «Ecriture de scénario», «Langue de l’image» et «Expressions audio-visuelles».

A travers ce rendez-vous cinématographique, l’Université Al Akhawayn ambitionne de créer une plateforme où le talent et les compétences artistiques de ses étudiants sont mis en exergue et reconnus par des professionnels et de promouvoir le positionnement de l’Université comme un tremplin pour les artistes en herbe.




>> A lire aussi: