Casablanca: elle transforme son café en maison close

La propriétaire d’un café au quartier de Moulay Rachid à Casablanca a transformé son local en une maison close. Une chambre y a même été aménagée pour la prostitution.




À l’instar des bars à hôtesses au quartier de Pigalle à Paris, les jeunes filles, attablées à l’intérieur du café, attendent patiemment leurs clients.

Aux curieux, la propriétaire propose un service tout compris : préservatif, pilule contraceptive et même psychotropes.

La réputation du café, qui a dépassé le quartier, a attiré un grand nombre de clients, désireux de passer du bon temps en compagnie des hôtesses.




Cette renommée a également suscité les soupçons des services de police, qui ont effectué une perquisition sur les lieux.

Selon le quotidien Assabah, les 20 personnes interpellées ont avoué se procurer les psychotropes retrouvés en leur possession chez la serveuse. La propriétaire, qui lui fournissait la marchandise, a fini par tout reconnaître.

Poursuivis pour proxénétisme, prostitution et trafic de drogue, la propriétaire, la serveuse et les autres prévenus ont été traduits, le dimanche 6 octobre, devant le Procureur du Roi près le Tribunal de Première instance de Casablanca.




À lire aussi: