Le combat contre la chasse des habitants de Sefrou

Les habitants de la région de Séfrou sont mécontents du Directeur régional des Eaux et forêts. Ils lui reprochent d’avoir octroyé, de façon anarchique, des permis de chasse à des chasseurs qui mènent leur activité sur des terres privées.




Les habitants des localités d’Aghzlan, d’Aderj et de Dar Al Hamra ont d’abord organisé, le mercredi 2 octobre, une marche de protestation pour crier leur ras-le-bol, rapporte le journal, Al Massae.

Selon la même source, cette marche s’est très tôt muée en un sit-in devant la Direction régionale des Eaux et forêts, où les manifestants ont dénoncé la politique d’attribution des permis de chasse, mise en œuvre par la Direction régionale des Eaux et forêts.

Selon les manifestants, cette politique est axée sur l’octroi de permis et d’autorisations aux associations de chasse, qui pratiquent cette activité sur des terres privées, sans consentement. De même, ils ont réclamé le départ de l’actuel Directeur régional des Eaux et forêts.




Le cas le plus effarant que les protestataires ont évoqué concerne l’autorisation accordée à une association locale de chasse. Celle-ci a pris d’assaut le terrain d’un particulier, réservé à l’agriculture, pour en faire un club.

Dans la foulée, une rencontre a réuni autour de la même table les manifestants, le Pacha de Séfrou, le Président de l’Arrondissement d’El Menzel, le Caïd d’Aghzlan et un représentant de la Préfecture. A cette occasion, les manifestants ont exigé l’interdiction de la chasse et l’annulation pure et simple de toutes les autorisations.




>> A lire aussi: