France : Peut-on parler des religions à l’école ?

Auteure de l’ouvrage, « Peut-on parler des religions à l’école ? », Isabelle Saint-Martin tranche sur la question de l’enseignement des religions à l’école en France où 900 cas d’atteinte au principe de la laïcité ont été signalés entre avril et juillet, en milieu scolaire.




« Il y aura toujours un parent pour s’offusquer de voir des extraits de la Bible ou du Coran dans un manuel, ou d’apprendre que les élèves vont visiter une église ou une synagogue ».

C’est en ces termes qu’Isabelle Saint-Martin, auteure de l’ouvrage, « Peut-on parler des religions à l’école ? », a évoqué, dans une interview accordée à LCI, l’une des raisons qui explique la polémique autour de l’enseignement des religions à l’école. Toutefois, elle estime qu’il ne faut pas éviter le débat car cela contribue à lutter contre les stéréotypes.

La spécialiste a également rappelé que le Rapport « Debray », commandé et publié, en 2002 par Jack Lang, après les attentats du 11 septembre, soulignait d’ores et déjà l’importance de reconnaître et d’enseigner les faits religieux à l’école.




En d’autres termes, « parler de faits religieux plutôt que de religion permet de clarifier un point assez sensible, à savoir qu’il n’est pas question de donner aux élèves un cours spécifique d’histoire des religions, par exemple, une heure sur le christianisme, le judaïsme ou l’islam », a-t-elle indiqué.

Isabelle Saint-Martin préconise par ailleurs qu’« on pourrait exploiter davantage les possibilités qu’apportent les œuvres d’art pour aborder les faits religieux ». D’autant plus qu’en « étudiant une peinture ou une sculpture, on est tout de suite amené à voir du concret, on est immédiatement situé dans une époque, un temps donné ». Selon la spécialiste du sujet, cela pourrait contribuer à l’apaisement du débat.




>> A lire aussi: