Une commissaire piège un chauffeur de taxi harceleur

Une commissaire de Police, chargée de la lutte contre la violence à l’égard des femmes, a tendu un piège à un chauffeur de taxi, accusé de multiples harcèlements envers ses clientes.




Selon le quotidien Assabah, la sœur d’un Procureur du Roi, récente victime de harcèlement sexuel de la part du chauffeur de taxi, a déposé une plainte auprès du Parquet général, qui a immédiatement ordonné l’interpellation du suspect.

La Commissaire de police, chargée de l’affaire, a tendu un piège au suspect, en demandant à la victime de lui donner son numéro de téléphone et de lui fixer rendez-vous dans un quartier à Salé, où il était attendu des éléments de la sûreté nationale.




La victime a confié à la Police judiciaire que le harceleur n’a pas cessé de lui envoyer des vidéos ainsi que des messages obscènes sur l’application Whatsapp.

L’enquête préliminaire a révélé que le harceleur, qui a été placé en garde à vue, était en réalité marié et père de deux enfants. Il a été poursuivi pour harcèlement sexuel et tentative de viol.

La Préfecture de Salé, qui suit de près le cours de l’enquête, devrait lui retirer le permis de confiance (indispensable pour exercer son métier) , en cas de confirmation des chefs d’inculpation retenus, fait savoir le quotidien.




>> À lire aussi:













G