Innocentée du délit d’adultère, Najat El Ouafi poursuivie pour « incitation à la débauche »

Le procès de la célèbre actrice, Najat El Ouafi, et de son présumé amant s’ouvrira le 28 octobre 2019, avec comme chef d’accusation l’incitation à la débauche. Ainsi en a décidé le Parquet de Casablanca.




Najat El Ouafi n’en a pas fini avec la justice. Innocentée de l’accusation d’adultère, elle est à présent poursuivie pour « incitation à la débauche » par le Parquet de Casablanca, indique son avocat.

À l’origine de cette affaire, une plainte déposée par le mari de l’actrice pour adultère, il y a 3 mois. La suite ? La Police avait procédé à l’arrestation de Najat El Ouafi et du réalisateur Said Khallaf qui séjournaient dans un appartement à Casablanca.

Les 2 suspects avaient déclaré que leur rencontre s’inscrivait dans un cadre purement professionnel.




À l’issue d’un procès ayant duré trois mois, le Parquet a innocenté l’actrice au motif qu’il ne s’agit aucunement d’un cas d’adultère.

Le dossier n’étant pas littéralement vidé, le Parquet de Casablanca a décidé de poursuivre Najat El Ouafi pour incitation à la débauche, ce dont l’accuse également son époux.

Dans la foulée, l’actrice a porté à son tour plainte contre son mari pour diffamation. Le procès est annoncé pour le 28 octobre 2019.




À lire aussi: