Belgique: un Belgo-Marocain va perdre sa nationalité belge

Le Belge Akim Saouti et le Français Salah Ghemit ont écopé tous deux d’une peine de 10 ans de prison pour détention d’armes, participation aux activités d’un groupe terroriste et pour projection d’un attentat. Telle est la sentence prononcée par la Procureure, Fabienne Laduron, devant le Tribunal correctionnel de Bruxelles, le jeudi 19 septembre.




Lourde peine requise contre le Belge Akim Saouti et le Français Salah Ghemit. Ceux-ci feront 10 ans de prison, selon le verdict prononcé par la Procureure, Fabienne Laduron, devant le Tribunal correctionnel de Bruxelles. Outre cette peine, le juge a requis plus particulièrement, contre Akim Saouti, la déchéance de sa nationalité belge, rapporte Sudinfo.be.

Les perquisitions de la nuit du 4 au 5 juillet 2017 ont en effet conduit à l’interpellation des deux hommes. Des soupçons pesaient également sur Khalid Saouti dans ce dossier. Mais, celui-ci a entretemps bénéficié d’un non-lieu.

Un troisième frère Saouti, Mohamed, a également été suspecté. Celui-ci avait fui au Maroc d’où il n’a pu être extradé mais jugé, précise la même source.

Selon les dires de la Procureure, les preuves étaient suffisantes pour condamner les deux prévenus pour les charges retenues contre eux.




Juin 2017 marquera le début de l’enquête sur les suspicions de préparation d’un attentat. A la manœuvre, des enquêteurs belges et français.

Il ressort des observations policières que Salah Ghemit se rendait régulièrement en Belgique. Le 29 juin 2017, il a été vu avec les frères Saouti à Anderlecht. Mohamed est entré dans un box de garage. A sa sortie, il avait en mains un grand sac noir qu’il avait transmis à Salah Ghemit.

Par la suite, les forces de police belges et françaises ont mené des perquisitions dans la nuit du 4 au 5 juillet 2017 au domicile des Saouti et chez Salah Ghemit à Wattignies (Hauts-de-France) ainsi que dans ledit box de garage.

Les fouilles se sont avérées fructueuses : des fusils d’assaut de type kalachnikov et riot gun, ainsi que des détonateurs ont été découverts.




À lire aussi: