Ruud Gullit : « les Marocains de citoyens de seconde zone »

Face à la polémique sur l’affaire ’’Mohamed Ihattaren’’, le tout premier footballeur néerlando-marocain à opter pour les Pays-Bas, Dries Boussatta, a battu en brèche les commentaires de Ruud Gullit sur ce sujet épineux.




Appelé également à donner son point de vue sur ce dossier, Dries Boussatta n’a pas été tendre avec Ruud Gullit qui pensait qu’il n’était plus nécessaire de former de jeunes Marocains, selon des questions qu’il s’était posé : « Cela a-t-il encore un sens de sélectionner des joueurs marocains ? Est-ce logique que cela se reproduise ? ».

Selon l’ancien joueur de l’Ajax d’Amsterdam, les propos de Gullit sont « profondément tristes » du moment où celui-ci ose qualifier les Marocains de citoyens de seconde zone en arguant que ceux-ci sont liés par une dette qu’ils devraient rembourser à la Fédération royale marocaine de Football (FRMF).

« Si nous suivons le raisonnement de Gullit, alors Phillip Cocu n’aurait jamais dû accepter le poste d’entraîneur du comté de Derby en Angleterre, parce que c’est aussi une honte après toutes les connaissances et l’expérience qu’il a acquises aux Pays-Bas », a-t-il lancé ironiquement.




>> A lire aussi: