Un Marocain à la finale internationale du concours « Ma thèse en 180 secondes »

Un doctorant marocain, Azzeddine Annan de l’Université Mohammed V de Rabat, participe à la finale internationale du concours « Ma thèse en 180 secondes », qui aura lieu le 26 septembre prochain au Sénégal, apprend-on lundi auprès de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF).




Aux côtés de 17 autres doctorants francophones, Azzeddine Annan devra convaincre un jury international et réussir la prouesse de présenter en 3 minutes et de façon claire et précise sa thèse sur « Cartographie nationale de la résistance primaire du VIH aux antirétroviraux ».

Azzeddine Annan avait remporté en juillet dernier la finale nationale de ce concours francophone international, en se voyant décerner le premier prix du jury et le prix du public.

Pour la première fois depuis la création du concours « Ma thèse en 180 secondes » (MT180) en 2012, la finale internationale sera organisée en Afrique subsaharienne, à Dakar, par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation du Sénégal et l’Agence universitaire de la Francophonie.

Dix-huit (18) doctorant(e)s francophones du monde entier, et de différentes disciplines, s’affronteront sur la scène du Grand Théâtre National de Dakar. Les candidats et les candidates disposeront chacun de 180 secondes et d’une seule diapositive pour présenter leurs travaux de recherche de doctorat de façon claire, ludique et convaincante.




Un seul objectif : permettre à chacun de comprendre le sujet de leur recherche en 3 minutes.

L’AUF est partenaire du concours MT180 pour la 5ème année consécutive. Sur les dix-huit finales nationales organisées à travers le monde, l’AUF en a co-organisé treize au Bénin, en Bulgarie, au Burkina Faso, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en Égypte, au Gabon, au Liban, à Madagascar, en République Démocratique du Congo, en Roumanie, au Sénégal et en Tunisie.

Inspire du concours « Three minutes thesis » qui a été organisé en Australie pour la première fois en 2008, la version francophone de MT180 a été créée par l’Association francophone pour le savoir (Acfas) en 2012.

Le concours est aujourd’hui organisé par un comité international constitue de l’Acfas au Québec, du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et de la Conférence des Présidents d’Université (CPU) en France, du Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique (CNRST), Université Mohammed V de Rabat, de l’Université de Liège en Belgique, de la Conférence universitaire de Suisse occidentale (CUSO) et de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF).




À lire aussi: