Le Maroc veut pousser l’ONU à instaurer une journée mondiale contre l’islamophobie

Le Maroc continue de mener des tractations pour pousser l’ONU à instaurer une journée mondiale contre l’islamophobie. Une rencontre de concertation réunira, mercredi 18 septembre, les ambassadeurs des pays islamiques accrédités à Rabat.




Le Maroc multiplie les efforts pour déboucher sur l’instauration d’une journée mondiale contre l’islamophobie, une initiative du royaume soumise, depuis juillet dernier, aux reste des pays islamiques membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

Selon des sources parlementaires, une large rencontre de concertation autour de cette proposition est prévue, mercredi 18 septembre, au sein de l’institution législative marocaine et à laquelle sont conviés les ambassadeurs des pays islamiques accrédités à Rabat.

Portée également par l’OCI, le Maroc compte, pour faire aboutir cette proposition et la soumettre à l’Assemblée générale de l’ONU, sur le soutien de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO, siégeant à Rabat) et sur celui de l’UNESCO et de pays alliés.




Une fois ce travail de mobilisation terminé, la proposition marocaine devra être soumise à l’ONU au nom du groupe islamique au sein de l’organisation onusienne.

« Nous ambitionnons de faire de cette journée une occasion internationale pour appeler à la tolérance, la coexistence et pour rappeler le juste milieu de l’Islam. »

« Ce sera une manière de réfuter les discours (haineux) contre l’Islam et les musulmans devenus une véritable idéologie pour diaboliser l’Islam », avait déclaré la partie marocaine, en juillet, devant une réunion extraordinaire de l’OCI à Rabat.




À lire aussi: