Les autorités marocaines en guerre contre les contrefaçons de chargeurs et batteries

Le Ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, en collaboration avec les services du Ministère de l’Intérieur, poursuit sa campagne de contrôle de la conformité des chargeurs et des batteries pour téléphones portables, commercialisés sur le marché local.




La lutte contre la non-conformité des chargeurs et des batteries pour téléphones portables, vendus sur le marché local, est une réalité depuis le 11 septembre dernier.

À la manœuvre, le Ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique travaille en bonne intelligence avec le Ministère de l’Intérieur, pour l’atteinte des objectifs fixés.

La campagne de contrôle de la conformité des chargeurs et des batteries pour téléphones portables entend protéger le consommateur des incidents qu’occasionne souvent l’utilisation de ces accessoires.

De façon spécifique, cette campagne vise à sensibiliser les distributeurs de ces produits, y compris les détaillants, sur leurs obligations légales et réglementaires. Il est également question de l’amélioration des pratiques commerciales de ces produits.




À terme, une concurrence loyale sera instaurée entre les opérateurs économiques. Par ailleurs, cette campagne vient renforcer les opérations de contrôles des importations des chargeurs au niveau des postes frontaliers du Royaume.

D’ores et déjà, des résultats probants ont été enregistrés. En tout, plus de 300.000 unités non conformes ont été interdites d’entrer sur le territoire marocain, durant les huit premiers mois de 2019, dont une cargaison comprenant 159.000 chargeurs non conformes au niveau du poste frontalier de Guargarate.

Ces opérations de contrôle entrent dans la droite ligne du Plan national d’Enquêtes sur 7 secteurs:

  1. produits électroménagers
  2. appareils à gaz
  3. pièces de rechange automobile
  4. produits électriques
  5. jouets
  6. produits textiles et habillement
  7. fournitures scolaires

Ce Plan a été lancé début 2019.




À lire aussi: