4 Marocains fichés par les Etats-Unis sur la liste noire des terroristes du monde

4 Marocains affiliés à l’organisation terroriste Daesh sont désormais sur la liste noire des terroristes du monde. Lors des enquêtes sur les attentats de Paris (2015 ) et à l’aéroport de Bruxelles (2016), 3 noms du groupe ont souvent été cités.




Les quatre Marocains fichés par les Etats-Unis ne pourront plus circuler librement comme tout autre citoyen. Ils sont désormais suivis dans leurs moindres gestes ainsi que dans les mouvements de leurs avoirs financiers. Cette expertise a été réalisée grâce à la réactualisation des décisions de l’administration américaine sur la base des rapports de la CIA et du FBI.

Au nombre des 4 ressortissants marocains, il y a le terroriste Anas El Aboubi, actuellement en Syrie après avoir rejoint Daesh en 2013. Celui-ci, selon les renseignements italiens, s’est radicalisé en 2012, au moment où il est devenu célèbre dans les milieux du rap italien sous le surnom de « MS Khalifa ».

Il a été arrêté en juin 2013 pour avoir planifié un attentat terroriste dans le nord du pays et recruté des individus pour mener des opérations militaires en Syrie. Il est désormais libre depuis 2 semaines après son incarcération avant de fuir vers la Syrie.




Le 2ème terroriste fiché par les USA s’appelle Abdallah Hamch surnommé « Abou Souleymane le Français ». Il est le commandant du bataillon « Tarek Ibn Zyad », composé de 300 combattants étrangers affiliés à Daesh.

Le nom d’Abou Souleymane a souvent été mentionné après les attentats terroristes perpétrés le 3 novembre 2015 à Paris, faisant 131 victimes et revendiqué par Daesh. Les services de renseignements américains avaient désigné cet ancien combattant en Afghanistan comme étant l’un des planificateurs éventuels de cette série d’attaques terroristes.

Tout comme Mohammed Abrini, accusé de planification et de participation aux attentats de Paris et de Bruxelles, Salah Abdelsam figure sur la liste noire de Washington et a grandi depuis le 22 décembre 1984 dans la capitale bruxelloise dans une famille de cinq membres dont 3 frères et 2 sœurs.




À lire aussi: