Le groupe japonais Yazaki ouvrira une nouvelle usine au Maroc

La multinationale japonaise, Yazaki, ouvrira une nouvelle usine à Kénitra. Ce sera en janvier 2020. Cela amènera à quatre le nombre de ses installations au Maroc. Un investissement de plusieurs millions d’euros, qui offre de nouvelles perspectives au monde de l’emploi au Royaume.




Le PDG du Groupe Yazaki, Hiroshi Ichikawa, a expliqué, dans une interview accordée au journal L’économiste, que la multinationale a choisi d’investir au Maroc pour se rapprocher de ses clients en Espagne puisqu’il fallait avoir une base de production.

Aussi, selon ses dires rapportés par le quotidien, le Maroc s’est présenté avec de forts arguments comme la formation et la qualité de la main-d’œuvre mais aussi la stabilité politique. « Tout cela nous a convaincus », a-t-il souligné au cours de l’entretien.

Hiroshi Ichikawa, tout en avouant avoir fait de bonnes affaires en terre marocaine, a souhaité que « les incitations et les avantages accordés à l’investissement initial soient élargis aux projets d’extension ». « Nous avons besoin du soutien gouvernemental. C’est vraiment une attente de notre part », a-t-il ajouté.

Selon le Directeur général du groupe automobile, Le groupe Yazaki prévoit d’embaucher 2500 personnes, outre 10 000 autres employés dans les trois autres unités du groupe au Maroc.

Hiroshi Ichikawa justifie la multiplication des unités au Maroc par le positionnement géographique du Royaume, proche de l’Europe. « Nous avons des clients en Espagne, et pour se rapprocher d’eux, il fallait avoir une base de production. Le Maroc s’est présenté avec une offre compétitive comprenant plusieurs incitations en plus d’une zone franche industrielle. La formation et la qualité de la main-d’œuvre, la stabilité politique, tout cela nous a convaincus », estime le patron du groupe japonais, qui se réjouit des performances réalisées au Maroc. « Nos affaires marchent très bien dans votre pays », conclut-il.





>> A lire aussi: