Faux passeports : des Syriens arrêtés à Farkhana

La police a procédé à l’arrestation de sept ressortissants syriens qui s’apprêtaient à franchir le poste frontalier de Farkhana, entre Nador et Melilla. Ceux-ci détenaient de faux passeports marocains.




Ils n’auront pas pu rallier l’Europe. La police a arrêté sept ressortissants syriens qui ont failli faire leur entrée à Melilla.

Selon le quotidien Al Ahdath, le comportement suspect de ces Syriens a fait naître des soupçons chez les éléments de la police, qui ont redoublé de vigilance. Ils voyageaient en groupe avec d’autres ressortissants arabes dont deux Tunisiens, un Egyptien et un Yéménite, tous détenteurs de passeports de leur pays d’origine, indique la même source.

Après l’arrestation de ces Syriens, les différents services de la sûreté nationale s’activent pour arrêter les personnes ayant vendu ces faux passeports marocains. D’ores et déjà, ils soupçonnent une bande de passeurs de migrants illégaux, dirigée par un Algérien. En effet, la Brigade de Lutte contre le crime organisé relevant du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) avait démantelé, il y a quelques mois, cette bande spécialisée dans la falsification de documents marocains.

Le même groupe avait délivré deux faux passeports marocains à deux Tunisiens qui avaient tenté de rallier l’Europe par le même passage frontalier de Farkhana, détaille la même source. Ceux-ci avaient été arrêtés et condamnés à de la prison ferme.




>> A lire aussi: