Rabat: des militaires éclaboussés par une affaire de trafic de drogue

Plus d’une trentaine de personnes ont été déférées devant la Chambre spécialisée dans les crimes financiers du tribunal d’Appel de Rabat, pour trafic international de drogue. 18 gradés des Forces armées royales (FAR) étaient présents lors de cette audience. Parmi eux, il y avait le Commandant de la 6ème Compagnie des Gardes-frontières.




Selon le quotidien Assabah, plusieurs cadres des Forces armées royales (FAR) sont impliqués dans cette affaire, dont une partie a été jugée par le Tribunal militaire, pour violation des instructions militaires.

Le scandale a éclaté quand le Commandant de la 6ème Compagnie des Gardes-frontières, en charge de 16 postes frontaliers, avait jeté son téléphone portable, au moment où le 16ème régiment pourchassait les membres d’un réseau de trafiquants de drogue. Une vérification de son téléphone a permis de confirmer son lien avec le réseau criminel à qui il avait conseillé, selon les messages recueillis sur le téléphone, de ne pas procéder au chargement de la marchandise.

Le quotidien ajoute que plusieurs raids des éléments des gardes-frontières, sous la responsabilité du Commandant, s’étaient limités à la saisie de marchandises sans pour autant procéder à l’arrestation des trafiquants, éveillant les soupçons de l’État-major.




>> A lire aussi: