La découverte de tête d’ânes à Casablanca fait craindre le pire

Quatre têtes d’ânes ainsi que des ossements ont retrouvés par un groupe de jeunes, dans une ruelle du quartier Hay Mohammadi, à Casablanca. Ce qui a provoqué la panique parmi les habitants du quartier.









Pour les habitants du quartier, la présence de ces têtes laisse penser qu’il s’agirait d’abattage clandestin d’animaux, dont les viandes destinées aux vendeurs de sandwichs, surtout que, dans cette zone, des affaires similaires ont été enregistrées.

Ce n’est pas la première découverte du genre. Ainsi, dans le quartier Afghanistan, à Hay Hassani, des éboueurs avaient eu la surprise de trouver quatre têtes d’équidés dans des poubelles.

De même, dans un terrain vague du quartier Oulfa, les autorités avaient arrêté un individu qui a avoué, avant de se rétracter devant les juges, gagner sa vie en chassant les chiens errants pour vendre leur chair aux vendeurs de sandwichs.




Toujours est-il que les vendeurs de sandwichs douteux passent généralement à l’acte dans la périphérie Casablancaise, à la tombée de la nuit, une fois que les services sanitaires baissent la garde.

Par ailleurs, dès que les restes des ânes ont été retrouvés, les habitants du quartier ont contacté les services de sécurité pour les en informer.

Ces derniers se sont rendus sur les lieux pour ouvrir une enquête afin de connaître les tenants et aboutissants de cette sordide découverte.




>> À lire aussi: