Le prix de l’immobilier au Maroc toujours en baisse

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a reculé, en glissement annuel, de 0,9% au deuxième trimestre de 2019, tandis que les transactions ont diminué de 8%, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).




Ce repli des prix reflète des baisses de 0,3% pour le résidentiel, de 1,9% pour les terrains et de 1,4% pour les biens à usage professionnel, précisent BAM et ANCFCC dans une note sur la tendance globale du marché immobilier au T2-2019.

Ladite note fait également ressortir que la diminution du nombre des transactions couvre un recul de 4,4% pour le résidentiel, de 20,1% pour les terrains et de 10,5% pour le professionnel.

Par catégorie d’actifs, la dépréciation des prix du résidentiel résulte des diminutions de 0,2% pour les appartements, de 1% pour les maisons et de 1,5% pour les villas. Pour ce qui est des transactions, leur baisse traduit les replis de 4,1% pour les appartements, de 5,4% pour les maisons et de 11% pour les villas.

La régression des prix des biens à usage professionnel s’explique, quant à elle, par des baisses de 1% pour les locaux commerciaux et de 4,3% pour les bureaux. De même, le repli des transactions est attribuable au recul de 14,7% des ventes de locaux commerciaux, celles portant sur les bureaux ayant, à l’inverse, augmenté de 18,1%.

Par ville, la note indique que les prix ont baissé, en glissement trimestriel, à Rabat et Tanger de 1,4% et 1,9% respectivement, alors qu’ils ont augmenté à Casablanca (1,4%) et Marrakech (0,2%).




>> À lire aussi: