Le ministère de la Santé refuse d’admettre que le système de Santé marocain soit « le pire »

Le ministère de la Santé a réfuté, mardi, le contenu du «classement» de la plateforme Numbeo, relayé par plusieurs médias marocains et selon lequel le système national de protection sanitaire arrive à la dernière place sur 89 pays.




Dans un communiqué relayé par la MAP, le ministère affirme que les conclusions de ladite plateforme «manquent de rigueur, de crédibilité et de méthodologie scientifiques».

«Le rapport en question ne se conforme guère aux standards édictés par les organisations internationales, ni à ceux adoptés dans l’élaboration de ce genre de travaux», a expliqué le département dans un communiqué en réaction à ce qui a été publié à ce sujet.

Selon la même source, Numbeo, «qui a réalisé le classement a failli au devoir de crédibilité et de professionnalisme en matière de préparation de ce genre de rapports».

Le communiqué rappelle que les données sur la base desquelles a été réalisé le classement des États concernés, y compris le Maroc, ne sont pas défendables du point de vue scientifique, ni sous l’angle de l’objectivité, surtout lorsqu’il s’agit d’établir une évaluation de la qualité de protection sanitaire à l’échelle nationale. Il rappelle que les données fournies ont été collectées sur la base d’un échantillon étriqué ne dépassant pas 100 personnes parmi les visiteurs du site électronique.

Le communiqué invite les médias à «faire preuve de vigilance à l’égard des données et rapports trompeurs qui sont publiés dans le site électronique en question, d’autant plus qu’il ne dépend d’aucune institution internationale reconnue en la matière.

Le ministère s’est d’autre part félicité des progrès significatifs obtenus dans le domaine de la protection sanitaire en dépit d’un certain nombre de contraintes. Parmi ces progrès, il a cité particulièrement la baisse de 35 % de la mortalité maternelle et de 28% de la mortalité infantile durant la période 2011-2018. 





>> A lire aussi: