Si vous prenez un vol Transavia ceci vous concerne

Le Syndicat du Personnel navigant commercial de la Compagnie générale transsaharienne (PNC/CGT), Low cost Transavia France, lance un mouvement de grève, dès le vendredi 16 août 2019, jusqu’au 5 janvier 2020. Celui-ci dénonce un climat interne « déplorable » et la « mainmise d’Air France ». Ce faisant, cette grève risque de bloquer le retour au pays de bon nombre de Marocains.




Un grand nombre de Marocains risquent d’être bloqués dans leur pays de résidence à cause de la grève annoncée par le Syndicat du Personnel navigant commercial de la Compagnie générale transsaharienne (PNC/CGT), Low cost Transavia France. Ce mouvement d’humeur laisse pressentir de nombreuses perturbations du trafic dans les jours et les mois à venir, surtout avec le retour au pays de certains compatriotes. Le préavis de grève, rendu public, le mercredi 14 août 2019, au niveau de la compagnie française spécialisée dans le vol bon marché, en dit long. Il court du 16 août 2019 jusqu’au 5 janvier 2020

Les travailleurs, en ayant « assez d’être autant méprisés de toutes parts » condamnent leur mise à l’écart « de la table des négociations pour discuter de [leur] avenir ». A travers leur Syndicat, ils soulignent, en outre, que Transavia entre dans « la perversité des conséquences » d’un climat social « désastreux », avec une gestion humaine et matérielle jugée « catastrophique ». De ce qui précède, le Syndicat ne demande, en retour, à Transavia France que « de l’humanité et du respect à l’égard de l’ensemble de ses salariés », et de « leur garantir ainsi qu’à ses passagers une sécurité absolue à bord de ses avions ».

Du côté de la direction de Transavia France, on tente de rassurer. Celle-ci ne semble nullement inquiétée par ce préavis. Elle rassure de pouvoir faire « tout son possible pour maintenir son programme de vols ».

La dernière grève du PNC, menée par la CGT, chez Transavia, remonte à décembre dernier et avait duré deux jours.




À lire aussi: