Ouezzane: des piqûres de scorpion causent la mort de 2 enfants

Des piqûres de scorpion sont à l’origine de la mort de 2 enfants dans la province d’Ouezzane, en cette période estivale et de canicule. Aucun antidote n’était disponible dans l’Hôpital provincial.




Un autre enfant vient d’être ajouté à la triste liste des victimes de morsures venimeuses de scorpion. L’enfant, d’à peine quatre ans, a fait le tour de plusieurs hôpitaux, sans succès. De l’Hôpital provincial Abou Kacem Zahraoui, d’Ouezzane à celui d’Aïn Drij, il s’est malheureusement éteint dans un autre, à Rabat.

L’enfant passait les vacances chez son grand-père, dans le douar d’Aïn Bouazza, situé dans la commune de Lajaara, de la province d’Ouezzane, quand il s’est fait piquer par un scorpion. Un autre décès, lié à la même cause, aura été également enregistré dans la même province.

Le manque de disponibilité d’un antidote pourrait faire augmenter le nombre de victimes, fait remarquer le quotidien Al Massae. En effet, nombreux sont les cas de décès enregistrés dans la province d’Ouezzane, ces deux dernières années, à cause des piqures de scorpion, de morsures de serpent et d’autres animaux venimeux.

Plus forte la température est, plus dangereux deviennent ces animaux. Ainsi, les nourrissons et les enfants de moins de 9 ans sont les plus vulnérables. Malheureusement, l’Hôpital provincial Abou Kacem Zahraoui d’Ouezzane n’est toujours pas en mesure de soigner les victimes. Il est urgent que le Ministère de la Santé prenne la mesure de la situation, afin d’arrêter la saignée.




À lire aussi: