(Vidéo) Les confidences d’un ex-combattant marocain qui a déserté Daech

Après avoir découvert le vrai visage de Daech, Mustafa G***, jeune marocain et ex-combattant de cette organisation terroriste, raconte, dans une vidéo, sa fuite avec son épouse et deux autres combattants. Son grand regret, c’est d’avoir rejoint les rangs de l’Etat islamique terroriste.




Mustafa G*** s’ouvre au public. L’ex-combattant de l’Etat islamique terroriste affirme qu’il s’est heurté à un refus catégorique quand il demandait à retirer le passeport de sa femme, ce qui l’avait obligé à la faire fuir, avec d’autres combattants, en empruntant la frontière turque, rapporte Barlamane.

Selon son récit, il s’est « dirigé vers l’Ambassade marocaine une fois tous arrivés en Turquie ».

Même si Mustafa G*** a confié n’avoir jamais assisté à aucun événement lié au harcèlement sexuel dans le rang des combattants, il exprimait toutefois des craintes. « J’avais peur pour ma femme et je déplore le premier jour où j’ai pensé à rejoindre les rangs de l’État islamique terroriste », déclare l’ancien « djihadiste », plein de regrets.

D’autres raisons expliquent ses regrets. L’ex-combattant de l’EI a fait savoir qu’il avait été victime d’un racisme pratiqué par les dirigeants de l’organisation terroriste. Mustafa G*** ajoutera que la discrimination existait non seulement entre les différentes nationalités mais, aussi, entre les personnes originaires du même pays.

Les scènes d’exécution d’imams de mosquées qui se permettaient d’intervenir et de conseiller les dirigeants de Daech sont autant d’actes qui l’avaient fait déchanter, d’où la planification de sa fuite avec sa femme enceinte.









À lire aussi: