Meknès: une jeune femme se donne la mort après avoir été jetée à la rue

Une jeune femme vient de faire l’objet d’un suicide, à Meknès, après avoir perdu sa maison. Celle-ci a été mise aux enchères publiques. La femme concernée laisse derrière elle 3 enfants et son mari.




Alors qu’il ne leur restait plus qu’à aller vivre dans la rue, elle, son mari et ses trois enfants, une « jeune femme » s’est, selon Noonopresse, donné la mort par pendaison, à Meknès. Le média précise que la maison de la famille avait été saisie, sans en préciser les raisons.

Mise aux enchères publiques et vendue, selon ce qu’on peut comprendre de l’article source, le nouveau propriétaire aurait donné à la famille quinze jours, pour vider les lieux. Consciente qu’elle, et sa famille, allaient devenir des Sans domicile fixe (SDF), la jeune femme s’est pendue à la terrasse de la maison en question.

« Elle a préféré quitter sa maison pour le cimetière, au lieu de la rue », écrit le média arabophone dont le titre de l’article est : « Au Maroc de 2019, une femme se donne la mort par pendaison après avoir été jetée à la rue avec ses 3 enfants ».

Noonpresse ajoute qu’elle avait 3 enfants dont le plus jeune a 9 ans. Le plus âgé, sans donner son âge, est un jeune qui aide à subvenir aux besoins de la famille. Ces faits se sont déroulés, plus exactement, à Hay Yasmina, dans la Commune d’Ouislane, le samedi 29 juin 2019, toujours selon la même source.




À lire aussi: