(Vidéo) Espagne: il avoue le meurtre d’un Marocain en direct à la télévision

Un Espagnol vient d’être condamné, en Espagne, à de la prison ferme pour avoir assassiné un MRE, à Valence. Sa femme est également poursuivie pour son implication dans cette affaire, une de vol, qui a mal tourné.




Le média espagnol evante-emv.com indique qu’un homme de nationalité espagnole a été condamné à purger une peine de 18 ans de prison, dans une affaire de meurtre d’un ressortissant marocain à Valence. L’épouse de ce criminel a également été jugée pour l’avoir aidé à se débarrasser du corps du Marocain, Khalid Azzakhamam, et pour ne pas avoir dénoncé le crime de son époux. Elle a été condamnée à 9 ans de prison ferme.

L’affaire remonte à 2017. Les deux Espagnols, Javier et Anna, apprirent que le Marocain avait toujours sur lui de grandes sommes d’argent, vu qu’il exerçait dans le commerce d’appareils électroniques d’occasion, souvent d’origine douteuse. C’est là que le mari décida de lui tendre un piège.

Il appâta le Marocain, en lui disant qu’il souhaitait lui vendre des téléphones volés. Celui-ci accepta de voir la marchandise, au domicile de Javier. Là, l’Espagnol demanda au Marocain de vider ses poches. Celui-ci refusa. Alors, l’Espagnol lui planta un couteau dans le dos, provoquant, ainsi, sa mort.

Loin d’être ébranlés par ce décès, l’époux et l’épouse prirent possession de son téléphone et de la somme de 1400 euros qu’avait sur lui le MRE, lui ôtèrent ses vêtements, lui ligotèrent mains et pieds (le média ne précise pas pourquoi) et balancèrent le corps dans l’arrière-cour de la maison, où il resta longtemps avec, pour seule compagnie, des rats, qui se rassasiaient de sa dépouille.

Le plus étrange dans cette affaire est que l’homme a avoué le meurtre du Marocain lors d’une émission télévisée consacrée aux SDF et aux marginaux. C’est suite à ce reportage qu’il a été arrêté et placé en détention. Le corps du Marocain avait été retrouvé plusieurs mois après sa mort.







À lire aussi: