Menacé par une mafia, un Marocain demande la protection de la Belgique

Propriétaire d’un immeuble à Nador estimé à 50 millions de dirhams, un promoteur immobilier marocain vient de quitter le Maroc pour la Belgique, suite aux menaces de mort proférées à son encontre par une mafia.




Le promoteur immobilier, qui se trouve actuellement sous la protection de la police belge a préféré fuir le Maroc quand il a su qu’un réseau avait projeté de le tuer et de lui extorquer son bien immobilier.

Selon le quotidien Assabah, qui relate les déclarations du promoteur, celui-ci a quitté le Maroc, après avoir réalisé qu’une mafia, dirigée par une personne qui lui est proche, envisageait de le marier à une jeune femme, avant de l’assassiner et de transférer ses propriétés au nom de celle-ci.

Le quotidien ajoute que l’homme a pu épouser la jeune femme, bien qu’il soit marié et qu’il ait des enfants. Mais, les membres de la mafia ont réussi à lui procurer un certificat de célibat ainsi que l’acte de mariage, grâce à la complicité d’un adoul.

En émigrant clandestinement en Belgique, le promoteur a voulu échapper à ce réseau criminel, qui, selon ses dires, avait l’intention de le tuer pour s’accaparer ses biens. Il a demandé la protection des autorités belges, sans pouvoir libérer son immeuble des locataires mafieux.

Une plainte a été déposée auprès du Procureur général près la Cour de Première instance de Nador, avec le concours d’un militant des droits de l’homme, qui a réussi à le contacter en Belgique, avant de faire une demande de libération des locaux.




À lire aussi: