Casablanca: il squatte la villa d’une MRE et la loue à une autre famille

Un homme a été déféré devant le juge pour avoir utilisé puis loué une maison appartenant à une ressortissante marocaine qui réside en Allemagne, et, aussi, pour s’être procuré eau et électricité illégalement. Cette Marocaine résidant à l’Étranger (MRE) s’était absentée pour longtemps si bien qu’on ne l’attendait plus.




Un homme aurait appris qu’un appartement, à Casablanca, dans le quartier de Salmia, était vide. Il emmena sa femme y vivre et paya un spécialiste pour qu’il lui permette d’avoir de l’eau et de l’électricité, via des moyens que ne précise pas le média Assabah, source de cette information.

Cette épouse, de plus en plus malade, n’arrivait plus à vivre dans cet appartement au troisième étage. Son mari et elle y habitaient depuis si longtemps que, pour lui, la demeure avait été abandonnée par ses propriétaires légitimes et qu’ils ne reviendraient jamais. Il décida alors de la louer.

Il proposa la demeure à des locataires potentiels, avec un avantage incontestable : pour 2000 dirhams par mois, ils n’avaient pas à payer l’eau et l’électricité. Il falsifia un contrat de location, tout en se trompant sur la superficie de l’appartement et, l’affaire était conclue. Ce vendeur de sandwich avait, à présent, 2000 dirhams de revenus en plus, mensuellement.




Cependant, un jour, la propriétaire légitime de la maison rentra chez elle. Elle fut surprise de voir une famille y habitant. Elle s’enquit de la situation auprès de ses proches, cherchant à savoir si c’était l’un d’eux qui avait loué son appartement sans la prévenir. La réponse en était toujours non, partout où elle se renseigna. L’affaire devenait de plus en plus louche.

Elle décida alors de s’en remettre aux autorités. Le caïd du quartier l’accompagna dans sa propre maison, en compagnie d’un auxiliaire d’autorité. Et, ils parvinrent à comprendre toute l’histoire. Le vendeur de sandwich fut arrêté et placé en garde à vue. Pour des raisons que le média ne précise pas, la MRE abandonna toutes les poursuites contre lui.

Mais, l’affaire était si grave qu’il sera bel et bien poursuivi, puisque la Lyonnaise des Eaux de Casablanca (Lydec) a déposé une plainte.




À lire aussi: