Voilà pourquoi les Marocains ne peuvent pas regarder la CAN à la télévision publique

La télévision publique marocaine a échoué à bénéficier des droits de retransmission TV de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019, qui se déroule en Egypte. Cette situation est mise à nu par une source officielle émanant de la Société nationale de Radio et de télévision (SNRT). En effet, les Qataris auraient exigé la somme de 120 millions de dirhams, pour ne diffuser que 12 rencontres, sur les 52, au programme de cette CAN.




Contactée par Hespress, la source en question révèle les subtilités au sujet de l’échec de la télévision publique marocaine à obtenir les droits de retransmission TV de la CAN 2019. Au premier point, on indique « l’incertitude que l’équipe nationale se qualifie pour la compétition ». En outre, il est évoqué le fait de « ne pas connaître le coût des droits de retransmission à l’avance », rapporte le média.

Ce sont là, fait savoir Hespress, « la conséquence des exigences du contrat-programme, passé entre le pôle public et le Gouvernement, et de la non réception par les services financiers de la SNRT du budget prévu pour les événements de ce genre ». Néanmoins, cette situation n’a pas empêché la chaîne publique de soumettre « une offre d’achat de droits de retransmission TV » à la Direction de la chaîne, qui détient les droits des compétitions sportives les plus prestigieuses, pour toute la région.

À en croire les sources officielles, cette offre équivaut à 10 millions de dirhams. Cependant, Hespress rapporte que « les Qataris ont exigé 120 millions de DH, pour ne diffuser que 12 rencontres », sur les 52, au total. Or, dans le même temps, le Sénégal aurait payé 250 000 dollars, soit moins de 2,5 millions de DH et, l’Algérie, 17 millions de dollars, soit plus de 150 millions de DH.




À lire aussi: