Les plages sales à éviter cette année au Maroc

Comme tous les ans, la liste des plages où il est dangereux de se baigner, au Maroc, est attendue, scrupuleusement, par les vacanciers. En cette année 2019, elle sont au nombre de 3.




Le Secrétariat d’État chargé du Développement durable vient de diffuser son rapport sur la qualité de l’eau de baignade. Il en ressort que 98,43% des plages sont conformes.

Mais, cette année, 3 plages sont à bannir : celle d’Oued Merzeg, qui se trouve dans la région de Casablanca. L’interdiction concerne les 2 premières stations, situées à l’entrée principale, près de l’embouchure et, à 200 mètres, au nord de la Station 1. C’est également le cas de la plage « Jbila III« , à Tanger, et d’Ain Atiq, dans la région de Rabat.

En effet, elle détiennent les « rejets d’eaux usées et connaissent une forte concentration de baigneurs, conjuguées à l’insuffisance des infrastructures d’hygiène », est-il écrit sur ce rapport diffusé le lundi 24 juin 2019. Les solutions, pour les rendre conformes, sont connues: dépollution des cours d’eau, renforcements des infrastructures d’hygiène, dans les plages, et, bien sûr, nettoyage des plages, en dehors des vacances estivales.




À lire aussi: