MRE: Les nouveautés de la douane marocaine cette année

Mieux accueillir les Marocains du Monde. Tel est le crédo de la douane marocaine. Elle vient d’assouplir quelques règles censées faciliter le passage des Marocains résidant à l’Etranger (MRE), au niveau des postes-frontières dont le plus important d’entre eux, Tanger-Med.




Dans une circulaire publiée au début du mois de juin, l’Administration des Douanes et des impôts indirects (ADII) a énoncé plusieurs nouveautés qui devraient satisfaire les Marocains du Monde, surtout ceux qui se rendent au Maroc en voiture.

La première concerne la fin des formulaires d’admission temporaire de moyens de transport, selon les modèles D16ter, D16bis et D716. Ce sont les fameux papiers verts, composés de trois volets, que les Marocains devaient remplir, à l’entrée sur le territoire.

« Ainsi, depuis le 1er janvier 2019, l’admission temporaire des moyens de transport, importés par les personnes ayant leur résidence habituelle à l’étranger, est prise en charge sur le système informatique de l’Administration des Douanes, sur la base des indications fournies par le voyageur, pour l’identification de son moyen de transport. Un document, selon le modèle joint à la présente, édité du système, est délivré à l’intéressé pour le présenter à l’occasion de tout contrôle sur le territoire national », écrit la Douane.

En d’autres termes, vous fournissez la carte grise et une pièce d’identité et les agents de la Douane s’occupent de cette procédure, en fournissant une petite fiche cartonnée, semblable à une carte bancaire, qu’il devra absolument présenter, le jour de sa sortie du Maroc.
En outre, à en croire la Douane, « cette nouvelle mesure qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie de digitalisation de l’Administration, permettra un passage plus rapide et plus fluide lors de l’accomplissement des formalités douanières d’admission temporaire des véhicules ».

Il est également question des personnes à qui le MRE peut prêter sa voiture au Maroc. « La conduite d’un véhicule immatriculé à l’étranger, placé sous le régime d’admission temporaire, est élargie aux ascendants, en sus des conjoints et des descendants, résidant eux aussi à l’étranger et ce, en dispense de procuration. », fait part la Douane.

La dernière mesure fait suite aux doléances émises par les MRE. Elle concerne « la levée, en cas de séjour continu, de la condition d’interruption de séjour d’au moins 24 heures pour prétendre au bénéfice du reliquat d’admission temporaire d’un véhicule au titre de l’année en cours. Les responsables locaux (Ordonnateurs) autorisent, désormais, ce genre de prorogation sans que l’importateur du véhicule ne soit obligé de quitter le territoire national ».




À lire aussi:





>> À lire aussi: