(Vidéo) Le faux Escobar marocain condamné à 4 mois de prison

Cette histoire avait fait buzz le mois dernier. Le tribunal de première instance de Tanger a condamné, ce mercredi, un gardien de voitures pour « déclarations mensongères et commerce de produits interdits » et pour s’être présenté dans une émission de la chaîne de télévision espagnole « Cuatro » comme étant le « Pablo Escobar du Maroc ».




Le Tribunal de Première instance de Tanger a rendu son verdict condamnant le faux Escobar marocain à 4 mois de prison ferme. Il était poursuivi pour allégations mensongères, commerce de produits illicites ainsi que pour complicité.

L’affaire remonte au début du mois de mai 2019. Une chaîne espagnole, TV Cuatro, s’était rendue au Maroc afin de réaliser un reportage sur le trafic de drogue et de psychotropes. Les reporters de celle-ci, avant tout, avaient fait croire à un homme résidant à Sebta qu’ils faisaient partie d’une association de lutte contre la toxicomanie et que la chaîne souhaitait réaliser une vidéo pour combattre l’addiction aux drogues. Celui-ci les a conduits à son ami, le fameux gardien de voitures de Tanger.

A cet homme, les reporters ont dit qu’ils souhaitaient tourner un film sur un baron de la drogue. A cet effet, ils lui ont proposé 2000 dirhams pour camper ce rôle, ce qu’il a accepté. Et, il s’est retrouvé à affirmer, devant la caméra, qu’il était un dealer intouchable, immunisé contre toutes les poursuites sécuritaires et judiciaires, qu’il gagnait des sommes faramineuses d’argent (180.000 euros par mois) et qu’il n’avait aucun scrupule à ce que les comprimés psychotropes qu’il écoulait soient vendus dans des écoles et qu’ils rendaient les consommateurs violents.

Une enquête de la DGSN a permis de comprendre tout cela. Ainsi, le gardien de voitures et son ami originaire de Sebta ont été arrêtés.









>> A lire aussi: