La FIFA veut reprendre la main sur le football africain

La CAF, et le football africain de manière générale, traverse une période délicate depuis quelques semaines. Avec, d’abord, le licenciement du secrétaire général Amr Fahmy en avril, puis le scandale de la finale de la Ligue des Champions entre l’Espérance Tunis et le Wydad Casablanca en mai et la garde à vue du président Ahmad Ahmad en juin.




Vu le contexte, la FIFA aurait décidé d’intervenir et de venir en aide à la CAF selon Reuters. Des annonces doivent être faites lors d’une conférence de presse ce jeudi, à la veille de l’ouverture de la CAN, par Ahmad Ahmad. L’instance internationale devrait temporairement prendre le contrôle de la CAF afin de revoir en profondeur son fonctionnement.






En attendant, un premier communiqué conjoit de la FIFA et de la CAF a d’ores et déjà été publié, précisant le plan d’action des deux instances. « Ahmad Ahmad, Président de la CAF, a proposé au Comité Exécutif de l’institution, réuni au Caire le 19 juin 2019, de solliciter l’expertise de la FIFA afin d’évaluer la situation actuelle au sein de la confédération et de contribuer à l’accélération du processus de mise en œuvre des réformes en cours, destiné à assurer à la CAF un fonctionnement de manière transparente, efficace et selon les standards de gouvernance les plus élevés », peut-on lire sur celui-ci.

« La FIFA et la CAF sont déterminés à travailler étroitement pour servir au mieux les intérêts des associations membres africaines, afin d’apporter stabilité, sérénité, professionnalisme et développement effectif du football sur le continent africain, dont la passion pour le football n’est plus à démontrer », est-il écrit ensuite.




>> A lire aussi: