(Bac 2019) Rabat: un député du PJD a été surpris en flagrant délit de fraude!

Parmi les différents cas de fraude qui ont été détectés au cours des épreuves de l’examen régional du bac, celui d’un certain député du PJD qui a été pris en flagrant délit de triche, en possession de pas moins de 3 téléphones portables.




La scène s’est passée au collège Al Irfane (ville de Rabat). Noureddine Kchibel est un candidat libre admis à passer l’examen régional du baccalauréat; il est également député au parti du PJD et élu communal à Kariat Ba Mohamed (ville de Taounate). Cet homme a été surpris en flagrant délit de fraude par le comité de surveillance. Il était équipé de 3 mobiles.

Selon nos informations, le présumé fraudeur a été expulsé du centre d’examen en attendant de décider de la sanction que prendra l’Académie régionale d’éducation et de formation.

Un procès verbal qui constate l’infraction a entre-temps été établi par le comité de surveillance.

De son côté, le parti de la lampe affirme dans un communiqué qu’il a entendu la version de son député et il assure avoir soumis son cas à la commission « Equité et transparence », une structure interne au PJD. Des mesures seront prises à l’encontre de ce député en cas d’établissement du délit de triche, a ajouté la même source.




Dans ses déclarations au site d’actualité de son parti, explique qu’il s’agit d’un simple oubli: «J’ai pris l’habitude de les avoir dans la poche parce que je suis également directeur d’une société.»

Par ailleurs, il se dit «prêt à soumettre les téléphones à une expertise de la police scientifique», jurant qu’il ne s’agit en aucun cas d’une volonté de sa part de tricher mais «juste d’un oubli et rien d’autres».

Pour rappel, le Maroc s’était doté d’une loi (n°02-13), entrée en vigueur depuis septembre 2016, pénalisant les actes de fraudes aux examens de six mois à cinq ans de prison et d’une amende allant de 5.000 DH à 100.000 DH.

«La possession ou l’usage de moyens électroniques, quel que soit sa forme, sa qualité, en activité ou non, entrent dans le cadre de la fraude» aux examens précise le texte.




>> À lire aussi: