Les Algériens et les Marocains dans le top 10 des expulsions de France

Un rapport parlementaire fait état de la situation des immigrés clandestins expulsés de France. Les Marocains et les Algériens arrivent en tête des nationalités les plus expulsées.




Le rapport parlementaire, publié par le journal Le Parisien, a permis de mettre en lumière les cas d’expulsions des immigrés clandestins en France, leurs nationalités ainsi qu’une évaluation des dépenses afférentes. L’étude s’est penchée, en premier lieu, sur les cas des sans-papiers.

En 2018, le coût des expulsions a été estimé à 500 millions d’euros. Selon le rapport, cité par le360, « le nombre d’expulsions forcées n’a jamais été aussi élevé depuis dix ans. Et leur coût pour les finances publiques a représenté la bagatelle d’un demi-milliard d’euros l’an dernier. De quoi aiguiser l’intérêt des députés en charge de la mission Asile-Immigration-Intégration, dont l’enveloppe globale annuelle pour l’Etat est d’1,7 milliard d’euros ».

1525 ressortissants algériens et 1161 marocains ont été expulsés de France, arrivant en 4ème et 5ème positions des pays concernés par les cas d’expulsion. L’Albanie prend la première position avec 2100 cas, suivie de la Roumanie avec 1900 expulsés.

Par ailleurs, le rapport parlementaire préconise les « retours-aidés » dont les charges sont moins coûteuses que les expulsions forcées, 2500 euros au lieu des 13.800 euros.




À lire aussi: