Plus de 863 milliards de dirhams de crédits bancaires à fin avril

Le crédit bancaire a accusé une baisse de 1% en avril 2019, d’après les dernières statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib. Cette baisse concerne tous les types de crédits, à l’exception des prêts à l’habitat et à la consommation qui signent de légères progressions.




Dans son bulletin mensuel, Bank Al Maghrib fait état d’un léger ralentissement de l’activité bancaire en avril 2019.

En glissement mensuel, l’agrégat M3 (masse monétaire) a enregistré en avril 2019 une baisse de 0,3% pour s’établir à 1.310,9 MMDH.

Cette évolution est imputable essentiellement au repli de 2,3% à 198,99 MMDH des créances nettes sur l’Administration Centrale et de 1% du crédit bancaire qui s’est situé à 863,65 MMDH en avril.

En comparaison avec la même période de l’année précédente, le crédit bancaire ressort en hausse de 4%.

En glissement annuel, le rythme de progression de l’agrégat M3 s’est accéléré à 4,2% après 3,8% en mars 2019.

Cette évolution reflète essentiellement un accroissement de 0,2%, après une baisse de 5,3%, des titres d’OPCVM monétaires et une hausse de 3,6% après 3,4% des placements à vue.




Par catégorie, la baisse du crédit est quasi-générale :

Les facilités de trésorerie ont reculé de 2,1% entre mars et avril pour se situer à 176,17 MMDH à fin avril, enregistrant ainsi une baisse de 8,3% en comparaison avec la même période de l’année précédente.

Les concours à l’équipement, pour leur part, ont baissé de 0,2% en glissement mensuel et de 1,8% par rapport à avril 2018 pour s’établir à 174,62 MMDH.

S’agissant des prêts immobiliers et à la consommation, leurs taux de croissance respectifs se sont améliorés en un mois de 0,7% à 271,11 MMDH et de 0,2% à 54,94 MMDH.

En glissement annuel, ces prêts ont avancé de 3,8% et de 5,2%, en ordre respectif.

En revanche, les dépôts à vue auprès des banques ont vu leur croissance décélérer de 0,9% en variation mensuelle et de 3,1% en comparaison avec la même période de l’année précédente pour s’établir à 542,71 MMDH.

Idem pour les comptes à terme qui ont baissé de 2,4% en un mois et de 3,4% en glissement annuel pour se situer à 154,84 MMDH.

Dernière donnée à noter : les réserves internationales nettes ont marqué une hausse annuelle de 1,3% à 232,33 MMDH. En variation mensuelle, elles ont avancé de 2,2%.

PAR M. ETT.




À lire aussi: