Polisario: violation meurtrière de l’accord de cessez-le-feu

Un militaire du Polisario vient de trouver la mort quand plusieurs autres ont été blessés dans l’explosion d’une mine antichar.




A en croire le média Goud, une voiture militaire appartenant au Polisario aurait roulé sur une mine terrestre et l’explosion aurait fait des dégâts humains et matériels. Un militaire en serait mort, plusieurs autres ont été blessés, et la voiture est fortement endommagée.

L’explosion a eu lieu dans la troisième zone militaire, dans la localité de Mijek, le 1er juin dernier et la détonation a été entendue à plusieurs centaines de mètres de là où s’est produit l’explosion.

Ce nouvel incident a eu lieu dans une zone censée être démilitarisée par la force de l’accord militaire N1 et des résolutions du Conseil de sécurité, dont la 2468, adoptée fin avril dernier. Par ailleurs la présence du front polisario dans la zone tampon est en violation de l’accord de cessez-le-feu signé en novembre 1991.

La même source indique également que les blessés ont été évacués via un hélicoptère de la Minurso en direction de Rabouni, dans la région de Tindouf, en Algérie, où se trouve l’hôpital.

D’autres médias proches du Front Séparatiste précisent qu’il s’agit en fait d’une mine antichar. Le militaire qui est mort serait un chef de section du nom de Mohamed Lamine Jadaï. Et le nombre de blessés s’élève à deux. Leur état serait stable.




À lire aussi: