“Masterchef Maroc”: le CSCA adresse un avertissement à la société “Soread 2M”

Le Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA) a décidé d’adresser un avertissement à la société « Soread-2M », éditrice du service télévisuel « 2M », qui a « enfreint les dispositions légales et réglementaires en vigueur, notamment celles relatives au parrainage et à la publicité clandestine », suite à la diffusion, le 19 mars 2019, de l’émission « Masterchef Maroc », contenant la présentation sonore et visuelle du nom d’une entité commerciale et de l’un de ses services, en utilisant des termes de nature promotionnelle et argumentaire.




Dans un communiqué parvenu vendredi à la MAP, le CSCA a indiqué que lors de cette émission, le parrain et l’un de ses produits ont été présentés par un slogan sonore à travers l’utilisation des termes suivants « prestigia plage des nations golf city, entre Rabat et Kénitra, habitez dans un cadre exceptionnel toute l’année », précisant que l’émission a également inclus un commentaire de l’un des membres du jury au sujet du complexe résidentiel dans lequel s’est déroulée ladite édition de l’émission par l’utilisation de termes tels que « un endroit exceptionnel », « un complexe résidentiel contenant un terrain de football, la plage, du golf, et beaucoup d’activités », ainsi que des commentaires de l’une des concurrentes sur le même sujet, à travers l’utilisation de termes tels que « un endroit très beau (..) qui nous a beaucoup plu ».

Par ailleurs, le CSCA a précisé que cette même édition de l’émission a reçu un groupe d’invités, dont le directeur du complexe résidentiel précité, qui est intervenu à la demande d’un membre du jury, en utilisant les termes suivants: « plage des nations, c’est du bien-être, la convivialité, qui rime parfaitement avec la gastronomie, je pense qu’on pouvait pas mieux faire ce soir ».




Le CSCA a également estimé que l’édition, qui a présenté en tant que parrain, au début et à la fin de l’émission, une entité commerciale par son nom « Prestigia luxury home », les images et le nom de ses produits, en associant cette présentation à un slogan sonore contenant des termes renvoyant de manière directe aux avantages du produit objet de la présentation, constitue « indéniablement une présentation argumentée, ce qui met le contenu précité en non-conformité avec les dispositions encadrant la présentation du parrain » et en « non-conformité avec les dispositions relatives à la communication publicitaire, notamment à la publicité clandestine ».

Cette décision intervient après avoir adressé, le 18 avril, une demande d’explication à la société « Soread-2M » eu égard aux observations relevées, auxquelles la société a répondu le 3 mai.

En outre, le CSCA a également ordonné la notification de la décision à la société « Soread-2M », ainsi que sa publication au Bulletin Officiel, a fait savoir le communiqué, notant que cette décision procède également de plusieurs dispositions légales et réglementaires, dont l’article 2 de la loi n° 77-03 relative à la communication audiovisuelle, ainsi que les articles 50.1, 50.2 et 51.1 du cahier des charges de la société « Soread-2M ».




À lire aussi: