Arrestation de vendeurs de « gadgets de la triche »

Deux jeunes étudiants viennent d’être interpellés, ce 26 mai, à Agadir, pour une vente « illégale » peu commune : Celle de gadgets pour tricher aux examens.




Fini le temps des antisèches, c’est l’heure des gadgets ! Deux étudiants, âgés de 25 et 26 ans, viennent d’être interpellés justement pour avoir fait des affaires dans le secteur de la triche aux examens. Pour les arrêter, et énonçant des sources sécuritaires qui lui sont propres, le360 parle d’une opération menée conjointement par les services de renseignement et d’appui et les services de la police judiciaire de la ville.

Le média explique : « Les mêmes sources indiquent que tout avait commencé quand les enquêteurs avaient constaté que deux pages Facebook proposaient à la vente des gadgets électroniques pouvant être mis au service des tricheurs lors des prochaines épreuves du Bac (l’examen régional pour la première année, et le national pour la terminale) ».

Les services de sécurité ont, dans les domiciles des suspects, mis la main sur 14 appareils électroniques servant à avoir de bonnes notes sans les mériter. Ils ont été placés en garde à vue et une enquête pour identifier d’éventuels complices est en cours.




A savoir que le360 énonce une autre affaire concernant ces mêmes gadgets et écrit qu’un autre individu a été arrêté avec 22 de ces mêmes gadgets, alors qu’il s’apprêtait à partir pour la Chine pour les faire changer, ces derniers étant défaillants. Le média n’explique pas comment fonctionnent ces gadgets.




À lire aussi: