Marrakech: Magouilles et détournement de fonds à l’Université Cadi Ayyad

Une plainte pour détournement de fonds et destruction de documents officiels a été déposée à l’encontre du recteur de l’Université Cadi Ayyad à Marrakech, sa secrétaire générale, le doyen de la faculté des langues, le chef de service des budgets et des marchés, ainsi que 4 vice-doyens.




Selon la Ligue nationale des droits de l’homme, citée par Akhbarona, le doyen de la faculté des langues est accusé d’avoir détourné, pour son propre compte, des bourses dédiées à la formation continue d’une valeur de 200.000 dirhams. Ayant déposé sa démission un peu plus tard, la même source ajoute qu’il a également été impliqué, avec la complicité du recteur, dans la construction illégale d’un centre de langues sur un terrain appartenant à l’État, bien que le projet ne soit pas prévu dans le programme de l’Université.

Dans le même contexte, le chef de service des budgets et des marchés à l’Université Cadi Ayyad a également été impliqué dans cette affaire, pour avoir consacré un budget important à la construction informelle de ce centre.

Par ailleurs, la secrétaire générale de l’Université a également été convoquée, pour avoir bénéficié d’avantages matériels, notamment la création de plusieurs postes budgétaires en sa faveur, en qualité de professeur à la faculté de Taroudant, puis à la faculté de Safi avant d’être mutée à la faculté des sciences de Marrakech. Bien qu’elle n’ait jamais occupé aucun des postes cités, elle continue d’en recevoir les rémunérations.




À lire aussi: